Language and login selector start
Language and login selector end

Exposition de groupe: Exhibition´s Group (terminé)

10 Janvier 2008 jusqu'au 10 Février 2008
  Exhibition´s Group
ci-dessus : Pierre Philippe Hofmann, lieux communs, détail, 2003-2007 - Jacques Charlier, canalisations souterraines, 1969
 
  Galerie Nadja Vilenne

Galerie Nadja Vilenne
5, rue du Commandant Marchand
4000 Liège
Belgique (plan de ville)

Envoyer E-mail
tel +32 (0)4 - 227 19 91
www.nadjavilenne.com


Jacques Charlier - Olivier Foulon - Pierre - Philippe Hofmann - Honoré d' O - Suchan Kinoshita - Aglaia Konrad - Jacques Lizène - Walter Swennen - Raphaël Van Lerberghe

Tandis que Pierre Philippe Hofmann arpente la frontière linguistique la transcrivant en une abondance photographique, compilation de Lieux Communs et d'aménagements domestiques belges, Jacques Charlier utilise le jalon et le théodolite comme outil d'une pratique critique. En 1975, adepte de l'objet tracé, du dessin professionnel, du Road Art utilitaire et du voyage touristique, Charlier fictionnalise la réalité bitumeuse de la route d'Engis à Saint Georges : sa sculpture est horizontale et renvoie le bleu de travail de Carl André au placard. Il est vrai que toute canalisation, celles prélevées dans les revues de travaux publics par exemple, rivalisent avec certaines recherches plastiques et les dépasse même par leur monumentale capacité d'expression. Singuliers chantiers que ces arpentages vernaculaires, tout comme l'est ce chantier inutile entrepris en 1968 par Charlier sur le terril de Saint Gilles à Liège.

De l'utilité dès lors d'une bétonneuse ? Celle de Jacques Lizène, sur laquelle virent d'ithyphalliques petits personnages ne sert très médiocrement qu'à produire à l'aide de billes de la musique non-séductive, résidus et installation nulle plutôt que remake, de diverses performances. Prenons dès lors de la hauteur par-dessus villes, chantiers, aménagements, routes et paysages. À vol d'oiseau, comme le propose Raphaël Van Lerberghe, au fil des transhumances de quelques canards, ceux de Watanabe Shiko ou d'Honoré d'O, d'un Boeing Over à l'autre avec Aglaia Konrad.
Serait-ce là une exposition thématique ? Non, ces quelques lignes ne sont qu'une dérive d'œuvre en œuvre. Chacune est singulière en son contexte. Les Ors de Leo Copers, tiens ! revoilà Carl André, ne sont pas les Dorés d'Olivier Foulon… D'ailleurs, à ce récit, il faudrait ajouter d'autres œuvres, d'autres artistes… Walter Swennen ou Suchan Kinoshita ou les méduses d'Honoré d'O qui sont, en ce monde poétiquement flottant, d'air et d'O.

Vernissage le jeudi 10 janvier à 19h. Exposition accessible jusqu'au 10 février

  • ArtFacts.Net - votre fournisseur d'expérience au service de l'art

    Depuis sa création en 2001, ArtFacts.Net™ a mis au point une base de données grâce à sa collaboration avec des galeries, des musées, des foires d'art et des associations nationales et internationales de vendeurs d'art